Envie de participer ?

Les bons conseils pour bien débuter

Première erreur : « Acheter un arc ». Très rapidement il sera inadapté car la progression d'un débutant est rapide.

Seconde erreur : « Débuter seul ». Mauvais gestes, mauvaises postures seront très vite appris, il faudra ensuite des mois pour les corriger.

Troisième erreur : « Ne pas tenir compte des 2 précédents conseils ». Le risque de blessures est grand, tendinites, déchirures musculaires, etc... L'arc est une arme, c'est flèches sont des projectiles pouvant être meurtriers.

Premier conseil : « Se rapprocher d'un Club ». ASEGF est prêt à vous accueillir, vous renseigner, vous conseiller et conduire vos débuts.

Second conseil : « Débuter avec un arc du club ». Vos progrès seront très rapides, votre club changera votre matériel (flèches, arc) aussi souvent que nécessaire. Votre équipement sera donc toujours adapté à votre progression.

Troisième conseil : « Progresser avec le matériel du club ». Vous n'êtes plus débutant, le club vous louera pour quelques €uros un arc de progression. A ce stade vous pourrez acheter différents éléments de votre équipement (Flèches, poignée, viseur, etc.), et ne louer que les éléments encore non stabilisés comme la puissance des branches d'arc.

Quatrième conseil : « Suivez les conseils de vos entraîneurs » . Ils sont toujours présents sur les lieux d'entraînements, vous conseillent sur le bon geste, corrigent vos défauts à leur apparition. Imaginent des éducatifs pour franchir un pas délicat.

Cinquième conseil : « Pratiquez en famille ». Le tir à l'arc est l'occasion, pour une famille, de se retrouver et de pratiquer une activité ensemble.

Sixième conseil : «  Faites vous des amis ». Le tir à l'arc se pratique dans une grande convivialité, chaque séance deviendra rapidement l'occasion de se retrouver entre amis.

Septième conseil : « Lisez ci-dessous le témoignage d'un débutant ». Il est authentique et représente assez bien le cheminement de chacun.

 

 

Histoire d'un débutant.

Après quelques flèches tirées à "bout portant" à l'occasion d'une fête de village, l'envie m'est venue de m'essayer au tir à l'arc.

Mon intention première était bien d'acheter un arc, et de tirer dans mon jardin (2000 m²). Rapidement les premières questions se sont posées : Puissance de l'arc, taille...

Question posée sur les forums "archerie", les réponses sont rapides et unanimes : "Contact un club"... "Ne débute pas seul"... "Tu vas te faire mal"... "dans deux mois tu arrêtes"... "Tu vas prendre de mauvaises habitudes"...

Je décide de suivre le conseil et de trouver un club à proximité de mon domicile. 2 ou 3 clubs se trouvent à une distance acceptable, comment choisir ? un e-mail envoyé aux contacts de ces clubs...

Sylvain est un des premiers à répondre, le ton de la réponse est "sympathique" de plus Sainte-Julie n'est qu'à 13 km... rendez vous est pris sur le terrain de Sainte-Julie le 1er avril.

Je me présente ce mardi soir avec quelques minutes d'avance, Sylvain est déjà là. De suite il me met à l'aise, me parle du club, et rapidement je me retrouve un arc à main à tirer mes premières flèches.

Mais à 68 ans le corps est raide, la nuque "coince" lorsqu'il faut tourner la tête vers la cible. Les épaules aussi n'apprécient pas ces misères.

Pour moi c'est un nouveau challenge, dans quelques mois le plaisir de mettre "dans le jaune" sera proportionnel au chemin à parcourir.

La surprise de ce premier contact viendra de "l'ambiance", l’accueil qui m'a été réservé par tous. Chaque arrivant est venu me saluer, échanger quelques mots avec moi.

Concernant le tir, j'ai fait plus de trous dans le bois que dans la paille... perdu 2 flèches dans la haie...

Soutenu moralement par les autres tireurs du jour. Je me remémore les paroles de soutient d'une jeune fille d'une douzaine d'années : "Ne t'inquiète pas c'est toujours comme ça au début, après on y arrive".

Aujourd'hui, quelques semaines se sont écoulées, la nuque se déraidit un peu, à 30m les flèches ne vont plus dans les portes, et j'attends avec beaucoup de plaisirs l'arrivée des mardis et jeudis...

Conclusion provisoire :

- Ma marge de progression est considérable...

- Sylvain et les membres qui m'ont accueilli ont réussi, à leur insu, à modifier profondément mon objectif. Celui-ci était de "d'apprendre" les rudiments au club puis de retourner dans mon jardin comme indiqué précédemment.

Aujourd'hui mon nouvel objectif est bien de participer à la vie du club, de venir tirer avec mes nouveaux amis aussi souvent qu'il sera possible (il est bien connu que les retraités n'ont pas beaucoup de temps disponible).

Merci à tous pour votre accueil.